Archives par mot-clé : Location

10 choses que vous devriez faire avant de signer un bail

Lorsque vous trouvez votre appartement de rêve, il est important que vous fassiez vos devoirs avant de signer un bail. Gardez votre recherche de location sur la bonne voie et assurez-vous que vous signez un contrat de location en bonne et due forme. À travers cet article, nous vous présentons 10 choses que vous devriez faire avant de signer un bail.

1. Établir de bonnes relations

Être poli et professionnel est le meilleur moyen de développer une relation avec un propriétaire potentiel et de créer une négociation réussie. La façon dont vous vous comportez lors d’une visite de la propriété et dans des conversations téléphoniques est un reflet de vous en tant que locataire. Tout comme le propriétaire doit vous faire confiance avec leur location, vous aussi vous voulez savoir ce que vous pouvez leur faire confiance pour répondre à vos préoccupations les plus importantes et de maintenir un environnement sûr et confortable pour vous. Alors, mettez en avant vos atouts, être ouvert, poser des questions et prendre le temps d’établir une bonne relation.

2. Considérez votre première visite comme une inspection

Avant de signer un bail, assurez-vous que vous avez vraiment mis l’appartement à louer à l’épreuve. Il est important que votre nouvelle demeure réponde à tous vos critères pour la fonction, la sécurité et le confort.

Fonction: Vous voulez vous assurer que les éléments de base de votre appartement à louer sont en bon état de fonctionnement. Ouvrez les robinets dans la cuisine et salles de bains pour s’assurer que vous avez de l’eau claire, que la pression est adéquate et que les tuyaux ne cogne pas. Ouvrir et fermer les fenêtres et assurez-vous qu’il y ait des écrans protecteurs, surtout si vous avez des animaux domestiques. Ouvrez les placards, les portes et les armoires dans toutes les chambres pour s’assurer que vous disposez d’un espace de rangement et qu’il n’y a pas de bestioles qui rôdent. Vérifiez les appareils dans la cuisine pour s’assurer qu’ils sont à vos normes. Certains appartements ne viennent pas avec un réfrigérateur donc c’est un coût supplémentaire si vous en souhaitez un.

Sécurité: Vérifiez les serrures de la porte d’entrée pour s’assurer qu’elles soient en bon état de fonctionnement. Assurez-vous qu’il y ait suffisamment d’éclairage dans les couloirs, sur la propriété et dans les aires de stationnement si vous voulez vous sentez en sécurité la nuit. Si l’appartement a des portes de sécurité, assurez-vous qu’elles fonctionnent correctement. Demandez où les installations de blanchisserie sont situés. Si vous le pouvez, prenez le temps de visiter l’appartement à la fois pendant la journée et la nuit. Souvent, il est facile de rater les problèmes de sécurité potentiels au cours de la journée.

Confort: Il est important que vous vous sentiez détendu et à l’aise dans votre nouveau domicile. Assurez-vous que l’unité que vous choisissez a un espace suffisant, répondant à vos besoins en termes de niveau de bruit et de l’éclairage.

Le but de l’inspection est d’identifier tous les problèmes potentiels avant la signature du bail afin que le propriétaire puisse répondre à ceux-ci avant votre aménagement. Dans le meilleur des cas, le propriétaire est prêt à répondre à vos préoccupations et vous êtes en mesure d’obtenir des modifications et des améliorations écrites dans votre contrat de location. Le pire des cas, vous découvrez que le propriétaire ne veut ou ne peut pas résoudre vos principales préoccupations.

3. Documenter tout dommage existant avant l’emménagement

Une fois que le propriétaire vous a donné la possibilité de louer l’appartement, assurez-vous de documenter les dommages préexistants avant de signer un bail. S’il y a quelque chose que le propriétaire n’était pas d’accord pour fixer à l’inspection de votre première visite comme une moquette tachée, des stores cassés ou carreaux manquants dans la douche, assurez-vous que ce dommage est documenté dans votre bail préexistant. En documentant ces dommages, vous vous protégez de charges potentielles pour votre dépôt de garantie dont vous n’êtes pas responsable.

4. Savoir ce qui est inclus

Certains immeubles locatifs comprennent les services publics, le câble et un parking dans le coût de location mensuel, tandis que d’autres propriétés non. Cela peut influer sur votre budget mensuel. Certaines propriétés peuvent offrir des transports en commun, une adhésion à un club de santé, ou des gymnases locaux, ce qui pourrait vous faire économiser de l’argent. Avant de signer un bail, demandez à votre propriétaire exactement ce qui est inclus dans le tarif de location mensuel de sorte que vous soyez au clair sur la façon dont cet appartement aura un impact sur votre budget mensuel et votre style de vie.

5. Pouvez-vous personnaliser l’appartement?

Effectuer des modifications ou des personnalisations sans autorisation pourrait donner lieu à la fin du bail ou la perte de votre dépôt de garantie. Si la personnalisation de l’appartement est important pour vous, assurez-vous d’en discuter avec votre propriétaire potentiel avant de signer un bail. Surtout, soyez sûr d’obtenir toutes les approbations par écrit pour éviter tout litige à la fin du bail. Parmi les personnalisations, on peut penser à repeindre les murs, rénover une chambre ou changer le plancher.

6. Informez-vous sur les politiques concernant les animaux

Si vous avez déjà un animal de compagnie, il est impératif de savoir à l’avance quels types d’animaux de compagnie (le cas échéant) sont autorisés à vivre sur la propriété. De nombreuses propriétés ont des règles strictes quant aux types d’animaux de compagnie qui sont autorisés, y compris les races spécifiques et les limites de poids. Si vous n’avez pas actuellement un animal de compagnie, mais êtes intéressés à obtenir dans le futur, il est toujours important de se demander à l’avance ce qui est permis. Si vous ne respectez pas les règles, cela pourrait aboutir à une résiliation de bail, ou pire, vous pourriez être forcé d’abandonner votre animal de compagnie.

7. Considérez votre trajet

Beaucoup de locataires qui travaillent dans une ville choisissent de vivre dans les banlieues afin d’économiser le loyer parce que souvent, il y a de meilleures offres de location en périphérie. Cependant, il est important de tenir compte du coût supplémentaire de votre trajet quotidien pour travailler avant de signer un bail dans une banlieue. Bien que votre loyer pourrait être de 200 $ ou 300 $ de moins dans la périphérie, vous pouvez finir par payer autant par mois sur le gaz ou un laissez-passer de transport en commun, selon la façon dont vous vivez loin. Croyez-le ou non, il est parfois moins cher de vivre dans la grande ville et de renoncer à des coûts de transport supplémentaires.

8. Renseignez-vous sur le renouvellement automatique du bail

Sauf si vous louez sur une base mensuelle, votre contrat de location peut inclure une clause de renouvellement automatique, qui vous donne le droit de renouveler votre bail à la fin de son mandat, de sorte que vous êtes protégé d’être invité à quitter contre son gré. En règle générale, une clause de renouvellement de bail au locateur pour vous informer que votre contrat de location prend fin (habituellement 15-30 jours avant) et de demander une notification auprès de vous si vous avez l’intention de ne pas renouveler.

9. Quels sont les clauses de résiliation de bail?

Il est important que vous lisiez la section de résiliation de bail de votre contrat de location attentivement afin de comprendre les conséquences de la rupture de votre contrat de location avant et votre obligation de préavis lorsque vous choisissez de quitter à la fin de la durée du bail. Parfois, si vous brisez votre bail, vous pourriez être tenu de devoir payer une amende auprès du propriétaire comme par exemple, l’équivalent de trois mois de loyer.

10. Obtenez tout par écrit et lire chaque mot

Avant de sceller l’accord et la signature de votre nom sur la ligne pointillée, assurez-vous que votre contrat de bail comprend tous les points que vous avez discuté avec le propriétaire autour de toutes les améliorations qui ont été garantis, que toutes les conditions préexistantes et les révisions des politiques qui peuvent être énoncée dans le contrat de location standard. Lisez votre contrat de location dans sa totalité afin de comprendre vos obligations envers le propriétaire et leurs obligations envers vous. S’il y a une langue que vous ne comprenez pas ou mal à l’aise avec, ne soyez pas timide. Posez des questions et parler à travers elle ouvertement avec votre propriétaire si vous avez une compréhension complète de ce que vous signez.

Nous vous souhaitons la meilleure des chances dans votre prochaine recherche d’appartement et espérons que ces conseils vous aideront!

L’industrie de la location de voitures est-elle en danger?

Dans les dernières décennies, nous avons vu plusieurs industries souffrir de façon très importante à cause de la puissance de la liberté d’information promulguée par le web. Qui se rappelle du bon vieux temps où les vendeurs d’encyclopédies passaient par les portes et offraient la solution ultime pour les travaux scolaires de nos enfants? Maintenant, Wikipédia domine le marché, et ce en se finançant uniquement via les dons de ses utilisateurs. La location de voiture à court terme, bien qu’en position nettement plus avantageuse que les encyclopédies aujourd’hui, voit tout de même une menace de taille se présenter à elle : la location entre particuliers. Vous n’avez jamais entendu parler de cette tendance actuelle? C’est le bon moment pour vous mettre à la page.

Le fonctionnement de la location aujourd’hui

La plupart des gens qui doivent se rendre dans une ville lointaine pour quelques jours procèdent encore en louant une voiture auprès des grosses entreprises telles que Discount et Budget. Vous pourrez ainsi louer une Honda à Montréal, par exemple, et vous en servir pour visiter votre famille qui se trouve à Ottawa. Vous devrez payer deux types de tarif : un coût par kilomètre, ainsi qu’un montant fixe par jour. Un voyage d’environ 500 kilomètres compressé en une journée pourrait vous coûter un peu plus de 100$, et ce sans compter l’essence. C’est un peu dispendieux, mais bien des gens acceptent aujourd’hui ce modèle.

Honda

La nouvelle façon de louer

Bien que la tendance soit sans aucun doute plus développée dans les pays européens qu’au Canada, il est garanti qu’elle prendra de l’expansion. Faisons l’hypothèse un instant que vous êtes en accident de travail et que vous ne pourrez pas conduire pour les trois prochains mois, tout en étant limité à des prestations d’assurance d’environ 70% de votre salaire. Vous aimeriez sans doute trouver une façon d’arrondir vos fins de mois, n’est-ce pas? En louant votre voiture à court terme à des utilisateurs comme le ferait Budget ou Discount, ce serait tout à fait possible!

On dit qu’en France, la compagnie Buzzcar, qui œuvre justement dans ce créneau, répertorie actuellement plus de 2000 voitures prêtes à être louées à des particuliers, par d’autres particuliers. Bien que l’entreprise se garde une commission sur le montant de la transaction, les deux utilisateurs y trouveront également leur compte. Vous pouvez même faire votre difficile et choisir les modèles qui vous attirent le plus.

Le covoiturage, un poids lourd qui continue d’avancer

Cela fait quelques années déjà que les sites de covoiturage affectent à la fois les entreprises de location ainsi que les services d’autobus. Toutefois, au Québec, leur impact se fait ressentir plus que jamais. Afin de tenter de mettre des bâtons dans les roues des conducteurs qui embarquent d’autres passagers en ligne, certains transporteurs de la province ont même commencé à faire pression auprès du ministère du transport provincial afin que le covoiturage soit taxé! Cette mesure viserait principalement les conducteurs qui réussissent à générer un certain profit de l’activité d’embarquer des gens.

Les écarts de prix entre un voyage en covoiturage et les autres alternatives disponibles sont parfois gargantuesques. À titre indicatif, un voyage entre Montréal et Québec coûtera 15 dollars sous les tarifs normaux. La location d’une voiture, quant à elle, avoisinera pratiquement les 80 dollars. Le voyage en bus, s’il n’est pas payé par un étudiant, pourrait coûter près de 65$!

Une leçon à tirer : l’entraide est payante

Dans un monde où les entreprises utilisent parfois des modèles d’affaires qui se payent grassement sur le dos des compétiteurs, il est beau de voir que les consommateurs développent de plus en plus de nouvelles idées afin d’économiser les précieux sous gagnés au travail. Cela force des industries à renouveler leur façon de penser, sinon à s’écrouler à cause de leur inefficience. Nous verrons quel sera la situation de l’industrie de la location de voitures dans quelques années!