Des changements urbains pour Vaudreuil-Dorion

Mardi le 25 avril 2012 se tiendra une délégation du maire de West Island avec le ministre des Transports Pierre Moreau, pour l’exhorter à aller de l’avant avec les améliorations proposées à la ligne du train de banlieue de Vaudreuil-Dorion. La gare de Vaudreuil-Dorion est un élément clé dans les ambitions d’urbanisation du maire car cette gare est le point central des transports entre la rive-nord et la rive-sud de la grande région de Montréal.

Des trains supplémentaires pour Vaudreuil-Dorion

La province de Québec envisage une proposition visant à tripler le nombre de trains sur la ligne, qui dessert la partie sud de l’île de l’Ouest de Montréal. Les études d’ingénierie relatives à ce projet sont dues pour la fin de l’année. Clifford Lincoln, un porte-parole d’une coalition connue sous le nom du Train de l’Ouest, a déclaré que les maires sont à la recherche d’un engagement ferme du Québec. La coalition, qui comprend les municipalités de transit et les groupes environnementaux, veulent voir apparaître des trains supplémentaires d’ici 2016 à Vaudreuil-Dorion.

De plus en plus de condos à Vaudreuil Dorion

Après des investissements dans la ville de Laval, la Rive-Sud et l’extrémité est de Montréal, la ville de Vaudreuil-Dorion veut une amélioration significative et le renouvellement de son infrastructure pour le train de banlieue. Évidemment, ce phénomène est inévitable dû à l’expansion immobilière considérable que connaît la ville depuis les deux dernières années. En 2010, Vaudreuil-Dorion était une ville très rurale mais depuis que les promoteurs immobiliers y sont débarqués, les constructions de condos neufs exploses. Plusieurs milliers de personnes, venant principalement de Montréal, ont déferlés dans la ville afin d’acheter un condo à Dorion. Bien sur, c’est ce qui explique le besoin urgent de moderniser et d’améliorer les services de transports en commun, dont le train de banlieue.

Un besoin urgent d’urbanisation

La ligne de métro/train de Vaudreuil-Dorion est la deuxième ligne la plus achalandée de la grande région de Montréal. En 2011, la ligne a été utilisée pour 17 000 déplacements quotidiens, un saut de 11% comparativement à l’année précédente, selon le Agence métropolitaine de transport, l’organisme provincial qui exploite des trains de banlieue. Si la tendance se maintient, les organismes concernés n’auront pas le choix de se plier aux exigences de la ville de Vaudreuil Dorion.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (2 votes cast)
Des changements urbains pour Vaudreuil-Dorion, 9.5 out of 10 based on 2 ratings