Sécurité routière, un enjeu national

Si Karl Lagarfeld a accepté de poser en gilet fluo pour une campagne de la sécurité routière, c’est qu’il est à la portée de tous de s’y intéresser.

Voilà ce que tous les conducteurs pensent:

L’accident sera toujours provoqué par l’autre, celui d’en face, d’à côté, celui qui téléphone au volant ou qui roule 5 km/h trop vite.

Seulement voilà, sur la route, nous sommes tous en danger, mais nous sommes aussi tous dangereux.
L’intérêt pour la sécurité routière doit donc commencer dès le plus jeune âge, par l’éducation des parents, qui apprennent le première geste vital pour l’enfant: le port de la ceinture de sécurité qui est obligatoire.
Les gestes du quotidien dans la voiture sont assimilés par les enfants. Évitez de vous énerver au volant, de klaxonner, de crier.
Outre créer des tensions inutiles entre les conducteurs, l’enfant/l’adolescent qui prendra le volant plus tard agira par mimétisme, croyant qu’il a la bonne attitude.
Il n’est pas nécessaire de devenir un paranoïaque du volant, des petits gestes évitent des accidents.
N’oubliez pas le clignotant; s’ils sont sur la voiture, c’est qu’ils sont utiles. Vous savez où vous allez, mais les autres conducteurs non, et à 130km/h sur l’autoroute, une erreur comme celle ci peut être mortelle, pour vous et pour autrui.

Apprenez à laisser une distance de sécurité entre le véhicule devant vous et le votre. En cas de freinage soudain, vous aurez le temps de réagir sans emboutir la voiture devant.

Un regard dans le rétroviseur avant de se déporter évite bien souvent des accrochages avec les autres usagers.

Le grand classique depuis quelques années est le téléphone portable au volant. Appels urgents pour les commerciaux, sms pour les ados, ces gestes anodins coûtent la vie aux autres conducteurs, aux piétons, aux cyclistes.
Le bon conducteur, l’usager agréable est celui qui est courtois et responsable, sur de lui mais pas trop, suffisamment pour prendre une décision qui est logique et qui garantie la sécurité de tous.

Le chapitre de l’alcool et de la drogue au volant n’est pas négligeable et fait parti d’une des plus grandes responsabilités des conducteurs, surtout chez les jeunes usagers. On le répète sans cesse, cela exaspère, c’est redondant mais n’oubliez pas que sobre, nous causons déjà des accidents.

Arrêtons de nous dire que les responsables, ce sont les autres. Apprenons à être courtois, agissons chacun de notre côté pour tous.
Réfléchissez à deux fois avant d’agir, de vous énerver, demandez vous si votre comportement est dangereux, c’est en se mettant à la place des autres que l’on peut garantir leur sécurité.

Cet article nous a été fourni par le site stagepermis.com, site de réservation de stage de récupération de points.

La vidéo de Karl Lagarfeld au grand journal

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Sécurité routière, un enjeu national, 10.0 out of 10 based on 1 rating