Quels sont les prérequis pour une maison de repos ?

Les prérequis pour une maison de repos

Le nombre d’individus de plus de 85 ans ne cesse de croître. Ces personnes ont besoin d’être mises dans des structures adaptées à leur situation. Miser ​sur​ les maisons de retraite devient donc judicieux. En effet, le marché connait une importante demande du fait d’un vieillissement rapide de la population (en 2012, 8% de la population française a plus de 75 ans et ce chiffre tendra à augmenter durant les années à venir du fait d’une espérance de vie élevée). Selon une étude récente, en 2040, l’espérance de vie sera de 91 ans pour les femmes et de 85,9 ans pour les hommes. Ainsi, le nombre de personnes dépendantes va croissant tandis qu’il existe peu de résidences à même de les accueillir. De nos jours, le marché des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes ou EHPAD est en perpétuel développement car la demande est ininterrompue et les structures d’accueil sont déficientes. Les EHPAD peuvent être définis comme des unités immobilières sociales constituées de chambres médicalisées recevant des personnes âgées nécessitant une assistance au quotidien. Vous pouvez en savoir plus sur le site Leparisien. Investir dans ces structures permet d’engendrer une action patrimoniale responsable en participant à un appui social, économique et humain. Devant la puissance de ce marché et face au rabais des rendements locatifs, de nombreuses personnes investissent dans les maisons de retraite. En effet, ce placement qui se trouve au-devant des placements immobiliers français, offre des rendements de 4 à 5% (avant impôts) et une fiscalité avantageuse.

Les avantages de l’investissement

Le marché des maisons de retraite privées se développe donc y investir devient un atout. A l’achat, l’investisseur peut choisir entre deux formes juridiques. D’une part le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel), qui permet le remboursement du bien afin de ne pas être imposé sur les loyers perçus. Cela permet d’engendrer des revenus dits « non imposables ». D’autre part, le statut Censi-Bouvard prolongé jusqu’en 2016, qui donne droit à une diminution d’impôt de 11%, ce qui favorise l’investissement locatif. Un autre statut peut s’y ajouter. Il s’agit du régime de loueur professionnel soumis à des conditions différentes. Selon le choix de statut, la TVA est récupérée (19,6% en métropole, 8,5% dans les Dom) et est totalement obtenue au bout de 20 ans. Sur la durée d’amortissement, l’investissement occasionne des revenus nets d’impôt. Investir dans les maisons de retraite (EHPAD) est une garantie de sécurité car ce marché est encadré par l’Etat. Ses structures signent un accord avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et le Conseil Régional. L’investisseur peut également signer un contrat commercial de 9 à 12 ans avec un exploitant en sachant que la rénovation du bien est à la charge du gestionnaire.

Les consignes et conseils à respecter pour investir

La maison de retraite demeure désormais le principal domaine de la personne âgée dépendante. Le site capretraite vous en apprend davantage. Pour y investir, il faut tenir compte de la qualité du logement dès l’acquisition. La signature d’un contrat commercial (minimum 9 ans) avec un gestionnaire est nécessaire. Il faut aussi procéder à la vérification des pourcentages de remplissage annoncés. Il y a également à opter pour le régime « Loueur en Meublé Non Professionnel » (LMNP) ou celui de Loueur en Meublé Professionnel (LMP) en cas de préparation de retraite ; et aussi à veiller à la mise aux normes du standing, de l’emplacement et surtout de l’accessibilité de l’établissement.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)