Comment ne pas se perdre au travers des normes de la RBQ?

Si vous êtes entrepreneur en construction ou si vous aspirez à le devenir, vous avez très probablement déjà réalisé à quel point il est complexe de travailler avec la Régie du Bâtiment du Québec à cause des normes actuellement en vigueur. Heureusement, il existe un guide sur le site web de la Régie afin de réussir à se repérer plus facilement à travers la réglementation. En voici les principales lignes afin de vous supporter dans vos recherches.

Licence RBQ

Comprendre les définitions avant d’aller plus loin

Avant d’aller plus loin, pour comprendre si les règles s’appliquent à vous, il faut définir le terme entrepreneur selon la Régie. Selon eux, toute personne morale (ou physique) qui participe à des travaux dans le domaine de la construction, soit en les exécutant elle-même ou encore en les sous-contractant à d’autres personnes, est un entrepreneur!  Quant à l’expression « travaux de construction », elle fait référence à un paquet de notions reliés à la rénovation, à l’entretien et à la modification d’un édifice ou de tout autre type de bâtiment, ainsi qu’aux activités de coulage des fondations, de démolition et bien plus encore.

La licence requise pour tous les entrepreneurs

Ne pratique pas le métier d’entrepreneur celui qui le désire. La Régie les oblige tous à obtenir d’abord une licence RBQ, qui attestera que vous êtes aux faits des principales normes de l’industrie et que vous êtes aptes à gérer une entreprise de construction. Pour réussir cette licence, il est généralement fort préférable de traiter avec des formateurs afin de bien comprendre les différentes facettes du métier. En décidant de ne pas appliquer pour la licence tout en commençant à pratiquer des activités considérées comme des « travaux de construction », l’entrepreneur s’exposerait à des amendes assez salées. Il est fort préférable de prendre un peu plus de temps pour bien vous préparer, vos clients n’en seront que plus satisfaits et vos affaires seront prospères!

Les faillites et les répondants

Tout d’abord, pour la désignation du répondant, sachez qu’il ne faut pas choisir n’importe qui : cette personne verra également sa responsabilité engagée si des incidents ont lieu! Il faut d’ailleurs noter que seules des personnes majeures peuvent être désignées.

Si une faillite survient, sachez aussi que ce n’est pas la seule entreprise en cause qui sera affectée. Si vous gérez d’autres entreprises, celles-ci pourraient également vivre avec les conséquences de vos actes! L’organisme travaille sans relâche afin de mettre en échec les fraudeurs ainsi que les entrepreneurs dont les agissements sont illégaux, alors ces mesures ne sont que normales.

En conclusion, tenez-vous à jour

Vous apprendrez énormément lorsque vous ferez l’étude de vos examens de la RBQ, mais sachez que vous pourriez rester dans la confusion sur certains sujets précis. Dans ce cas, il serait préférable, si vous avez des questions supplémentaires, de visiter directement le site web de la régie ou de prendre contact avec eux par téléphone. Il est fortement déconseillé de négliger le respects des normes imposées par l’organisme : c’est votre carrière en construction qui se retrouve en jeu dans le cas contraire!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.0/10 (1 vote cast)
Comment ne pas se perdre au travers des normes de la RBQ?, 7.0 out of 10 based on 1 rating