La cuisine japonaise et chinoise

La cuisine japonaise un modèle de simplicité

Malgré sa simplicité, la cuisine japonaise est l’une des plus saines et diététiques au monde. Le riz constitue l’élément de base de la cuisine japonaise ; presque tous les plats japonais sont composées de riz voir 750g. Au Japon le riz occupe une place importante dans la cuisine au point que son nom local « gohan » signifie aussi repas. La plupart des plats japonais sont composés de riz, et aussi de poissons car les Japonais sont de très grands consommateurs de poissons, 50% des poissons de la mer sont exploité par les Japonais. La viande est peu consommée par les Japonais, elle est même rare dans leurs différents plats. La cuisine japonaise a connu un changement grâce à la nouvelle génération de cuisiniers qui ont su adopter de nouveaux ingrédients comme le lait, le pain, les céréales à la cuisine traditionnelle japonaise. Les Japonais utilisent aussi beaucoup de légumes en particulier les légumes saisonniers car la fraîcheur, la saveur et la qualité des ingrédients constituent la grande règle de la cuisine japonaise. De plus, ils n’utilisent pas d’épices, c’est d’ailleurs pourquoi leur cuisine n’est pas relevée. Les différents plats japonais les plus connus sont le sushi, le maki, le california, le tempura, les nouilles. Le California c’est du Makis dont le riz est mis après la feuille de Nori. Le shashinis, c’est une fine tranche de poisson faite avec du thon ou du saumon. Les Makis, ils sont faits à base de riz, de poisson et de feuille d’algues pour l’enrouler. Le sushi, c’est du riz roulé en forme ovale avec du wasabi et une tranche fine de poisson.

La cuisine hautement diversifiée des Chinois

La cuisine chinoise est reconnue pour sa diversité. Elle comporte cinq saveurs qui sont l’aigre, la sucrée, le piquante, la salée et l’amère. La cuisine chinoise compte huit grandes cuisines régionales les plus connues qui sont la cuisine du Shandong, la cuisine du Sichuan, la cuisine du Guangdong, la cuisine du Fujian, la cuisine du Jiangsu, la cuisine du Zhejiang, la cuisine du Hunan et la cuisine de l’Anhui. A l’instar du Japon, le riz est également la nourriture traditionnelle de la Chine. Cependant les féculents d’accompagnement sont répartis par régions, ainsi dans la Chine du sud le riz est l’aliment principal, alors que dans la Chine du Nord le blé constitue le féculent principal qui a remplacé le millet, les autres féculents racines comme la patate douce, utilisée seule ou sous forme de nouilles, l’igname et la pomme de terre amenées par les Européens et les Américains. Les Chinois partagent les plats, ils mangent en commun. Les Chinois mangent avec des cuillères en bois ou avec des baguettes. Les Chinois peuvent manger en premier le sucré pour finir par la soupe. Le thé est la boisson favorite des chinois ; il est consommé par la plupart des Chinois grâce à ses vertus digestives et décongestionnantes. Sur Sushishop.eu il est d’ailleurs possible de voir les différents plats chinois les plus connus qui sont le canard laqué très aimé des Chinois, les dim sum, le porc sauce aigre, les nouilles sautées, la fondue sichuanaise, le riz sauté ou riz cantonnais, le bœuf mariné aux épices, le won ton qui est une soupe aux raviolis etc.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)