Investir dans l’immobilier dans le Nord : les avantages

Une région attractive

Le Nord de la France et l’extrême Nord attirent toujours d’éventuels futurs habitants. Les raisons de cet intérêt sont multiples. D’un point de vue culturel, la région est riche et il reste encore des secteurs à exploiter, laissant entrevoir des possibilités pour les investisseurs du milieu du tourisme. Au-delà des hôtels et résidences, les touristes se rendant dans la région n’hésitent pas à louer des biens, offrant là un marché pour les propriétaires de maisons et appartements. De plus, les grandes métropoles européennes se trouvent proches de cette région française, en faisant un carrefour intéressant pour les travailleurs liés à ces grandes villes. La région est très accessible et desservie par tous les moyens de transport (avion, train…). Ce point la rend d’autant plus attractive pour les travailleurs amenés à voyager entre les différents pays frontaliers. Le dynamisme économique dans la région ne manque pas et a su dépasser avec brio l’ère industrielle en déclin. En effet, une ville comme Lille propose aujourd’hui de nombreuses offres d’emploi, notamment dans le secteur des services, ce dernier attire dans la région une classe moyenne ayant les moyens d’acquérir un bien immobilier comme résidence principale.

Un marché immobilier qui profite du rebond
Après un léger déclin du marché à travers la France suite à la crise, le Nord se démarque aujourd’hui par des prix toujours intéressants pour les nouveaux acheteurs mais avec des zones également intéressantes pour les promoteurs. La région connaissait des prix trop élevés pour de nombreux éventuels acquéreurs. Déconnectés des réalités du marché, ils ont diminué par manque de demandes et atteignent aujourd’hui des niveaux plus en adéquation avec les possibilités financières des investisseurs, promoteurs et nouveaux propriétaires. Ces nouveaux prix attirent donc à nouveau les professionnels du secteur. Dans Lavoixdunord.fr, il est possible de voir des exemples d’investissements fructueux effectués dans la région. Lille, en tant que ville universitaire, n’a pas vu sa demande en logements diminuer avec la crise. Au contraire, celle-ci n’a fait que croître, ne suivant pas la même voie que le reste de la région qui a subi les effets de divers facteurs défavorables. Parmi ces derniers, il y a les taux d’intérêt revus à la hausse par les banques vu les nouvelles règlementations auxquelles elles ont été soumises. Aujourd’hui, cela n’est plus d’actualité car les taux d’intérêt atteignent des niveaux historiquement bas. Ils restent cependant accessibles à moins de ménages qu’auparavant, car ils sont aujourd’hui moins nombreux à être solvables. Pour en revenir à Lille, il est donc intéressant pour les promoteurs d’investir dans les petites surfaces lilloises dans le but de les mettre en location pour les étudiants. Les prix à l’achat sont élevés, mais les bénéfices qu’il est possible de tirer par la location des biens rendent le marché toujours aussi intéressant. Un autre secteur porteur est le tourisme. De plus en plus de personnes sont à la recherche d’une résidence secondaire, notamment sur la Côte d’Opale. Celle-ci attire également des visiteurs qui ne comptent pas s’y établir, ouvrant également un marché pour les résidences de vacances.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)