Géothermie

Zoom sur la géothermie et son futur

La géothermie, c’est un terme que presque tous ont déjà entendu, sans nécessairement être capable de l’expliquer. Cette énergie tirée de la terre a quelque chose de mystérieux, en fait! Même si l’invention de ce système remonte à très longtemps, on ne peut pas dire qu’elle ait pu capitaliser sur l’amour croissant pour les énergies vertes : encore aujourd’hui, son usage reste très limité dans les projets immobiliers, que ce soient pour la construction de maisons résidentielles que pour de plus grands édifices.

Aujourd’hui, démystifions les concepts de base en lien avec la géothermie et voyons dans quels cas celle-ci pourrait s’appliquer de façon rentable.

Géothermie

Comment fonctionne la géothermie?

Le but, comme mentionné brièvement plus tôt, sera d’aller chercher la chaleur présente dans le sol afin de la ramener dans la maison. Celle-ci peut se trouver en surface comme en profondeur!

Il est d’abord possible de capter la chaleur des premiers mètres via l’installation d’une pompe à chaleur géothermique, qui va capter l’énergie du sous-sol pour la redistribuer dans la maison. Elle est reliée à un réseau de tuyaux remplis d’eau, l’eau absorbant assez facilement la chaleur de son environnement. Le premier réseau de tuyaux atteint un échangeur thermique, qui sert à réchauffer l’eau afin de la faire s’évaporer. Le compresseur de la pompe géothermique va alors compresser l’eau évaporée, qui est alors à l’état de gaz, pour la rendre brûlante. Lorsque celle-ci arrive au troisième réseau de tuyaux, il s’effectue un transfert de chaleur qui permet d’alimenter le chauffage. L’eau finit ensuite par se réacheminer au détendeur, qui remet l’eau à l’état liquide… et le cycle recommence alors. Vous aurez compris que le fonctionnement d’un tel système demande un certain niveau d’électricité, tout de même nettement inférieur à celui consommé par la plinthe électrique traditionnelle.

Ensuite, dans certains cas, il est possible de se rendre beaucoup plus profond pour aller chercher des chaleurs beaucoup plus importantes. L’eau qui circulera à ces profondeurs n’aura pas besoin d’être réchauffée puisqu’elle sera suffisamment chaude pour pouvoir transférer sa chaleur. On parle toutefois de profondeurs de presque 2000 mètres! Ces systèmes sont utilisés principalement par les centrales géothermiques, qu’on ne retrouve pas vraiment au Canada.

Quelles sont les économies à aller chercher?

Dans le cas du système géothermique à très basse énergie, soit celui utilisé par le milieu résidentiel, on parlerait d’environ 60% d’économies. Sur une facture d’énergie de 1 300$ par an,  on parle donc de 780$ d’épargné! Lorsque la géothermie remplace également un système de climatisation, car elle permet également d’utiliser le processus inverse, elle est encore plus avantageuse.

Pourquoi ne l’utilise-t-on pas partout?

Analysons les réticences du marché immobilier quant à cette source qui, sur papier, s’annonce aussi prometteuse.

D’abord,  que les coûts reliés à l’installation d’un système de géothermie sont assez imposants : pour une maison, on parle de 25 000$ à 35 000$ (voir la source ici). Les économies d’échelles permettent aux projets immobiliers importants (comme les édifices de condominiums) d’aller chercher des prix plus avantageux, mais cela fait tout de même augmenter de façon importante les prix des projets!

Les avantages ne sont pas encore très bien perçus par les consommateurs. Les acheteurs vont souvent penser au court terme, et parfois avec raison d’ailleurs : comment convaincre de faire un achat qui ne se rembourse que sur une période de 15 ans et plus? Il est clair qu’une maison équipée de la géothermie a une certaine valeur ajoutée, donc qu’elle devrait se revendre plus cher par la suite, mais le transfert de valeur ne se fait pas aussi facilement.

Le futur de la géothermie

La géothermie sera directement liée à l’évolution du prix de l’énergie au fil des prochaines décennies. Les pays où les ressources sont abondantes, comme le Canada, continueront de bouder ce concept au profit d’une énergie peu dispendieuse.

Au contraire, les pays qui dépendent surtout des énergies polluantes et qui voient les réserves naturelles diminuer devront progressivement se tourner vers ce qui est renouvelable. Entre construire des centrales éoliennes peu efficaces pour alimenter les maisons à fort prix ou favoriser l’envol de la géothermie, les gouvernements pourraient considérer que la deuxième option sera plus avantageuse.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)