Etudes et conseils sur l’amiante

L’immobilier de la Tour Maine-Montparnasse

La tour Montparnasse est l’un des plus grands immeubles de la capitale française. D’une hauteur de 210 mètres, cet édifice est exclusivement dédié à la location ou au bail pour les entreprises. Cet édifice est une composante de l’Ensemble Immobilier de la Tour Maine Montparnasse(EITMM) qui comprend également un centre commercial, une tour express et un bâtiment pressenti autrefois pour contenir les installations des acteurs du textile. Avec près de 300.000 m² de surface dont le tiers est composé de bureaux, la tour Montparnasse est le plus grand ensemble immobilier du pays. La tour jouit d’une bonne proximité avec la gare Montparnasse et propose environ 13000 bureaux pour l’installation des grandes entreprises. Elle a été construite il y a plus de 40 ans et fut longtemps critiquée pour sa taille et pour son manque d’esthétique. Dans le but de rendre plus modernes les locaux de cet édifice, des projets de rénovation ont été initiés et s’étendront sur plusieurs années. Depuis la découverte de matériaux cancérigènes dans les locaux de leur édifice, les copropriétaires ont lancé de nombreuses actions pour l’assainissement du site. En effet, cliquez ici pour voir les différentes étapes recensées dans le processus de désamiantage de la tour. Des millions d’euros ont été dépensés et après une dizaine d’années de travaux, la tour présente un cadre sain et complètement désamianté.

Le processus de désamiantage réussi

Dans le cadre du désamiantage des bâtiments infectés, les différentes pratiques ont été révisées. Vous pouvez voir cet article qui propose une évolution des pratiques indispensables dans le cadre de la protection contre l’amiante. En effet, les experts dans le domaine du repérage de l’amiante proposent comme seuil de déclenchement des travaux de désamiantage, un quota minimum de 2 fibres par litre d’ici 5 ans. Contrairement aux sites importants comme l’ensemble immobilier de la tour Maine Montparnasse qui a été supervisé par les experts de la préfecture, le constat a révélé un manque d’implication de l’État dans le processus de repérage et de désamiantage. Ce manque d’implication des autorités met en avant les nombreux dysfonctionnements dans les procédures de protection contre l’amiante. Les nouvelles procédures recommandent une cohérence entre les réglementations, les normes et les pratiques concernant le repérage, les mesures d’empoussièrement et la gestion des expositions environnementales liées à l’amiante. Concernant la procédure de repérage, la nouvelle procédure exige un contrôle sur toutes les composantes d’un bâtiment même ceux qui ne sont pas susceptibles de contenir l’amiante. Aussi, cette procédure préconise une amélioration des pratiques d’élimination des déchets amiantés pour éviter des risques de présence post-désamiantage. Dans le cadre du désamiantage de la tour Montparnasse, tout le processus a été mené par une cellule spéciale mise en place par les copropriétaires. La première étape a consisté en un repérage qui a été réalisé sur tous les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante. Dans les étapes qui ont suivi le repérage, le désamiantage a été réalisé suivant les normes environnementales en vigueur. Pour prévenir de nouveaux risques, la cellule mise en place par la tour procède à des contrôles fréquents sur tout l’ensemble.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)