Comment bénéficier de la défiscalisation ?

Des placements immobiliers fructifiant

Il existe de nombreuses manières de réduire son imposition. Pour défiscaliser, vous devez notamment investir ; le site afer.asso.fr pourrait par conséquent vous être d’un grand intérêt. Il existe dans l’immobilier plusieurs lois de défiscalisation dont la loi Duflot qui, actuellement, est à l’honneur. Cette loi permet en effet de défiscaliser en faisant entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2016 un investissement dans l’immobilier neuf, et cela sous certaines conditions et dans les zones requises comme les zones A ou B1. Cette loi permet de voir vos impôts diminuer de 18 % de votre investissement. Par ailleurs, la loi Girardin permet également de défiscaliser. Elle y parvient grandement en octroyant des baisses phénoménales d’impôts. Celles-ci peuvent être supérieures à 38 %. Cette loi prévaut jusqu’au 31 décembre 2017 et concerne elle aussi l’investissement dans le neuf, mais seulement en territoire outre-mer. Ces deux lois nécessitent un engagement de location de l’investisseur ; 9 ans minimum pour la loi Duflot contre cinq ou six ans au moins pour la loi Girardin.

D’autres indications

Il existe d’autres lois en cours pour permettre la défiscalisation. Sont à citer par exemple la loi Bouvard pour l’investissement dans les résidences de services comme les résidences de tourisme ou les maisons de retraite. Peut être citée aussi la loi Malraux qui s’applique elle, aux rénovations immobilières qu’aura effectué le contribuable dans un secteur sauvegardé. Une autre façon de défiscaliser est de faire des placements FCPI, soit en Fonds Communs de Placement dans l’Innovation. Pareillement, en investissant dans le Fonds d’investissement de Proximité (FIP), vous pourrez avoir des réductions d’impôts. Dans les deux cas, FCPI ou FIP, vous bénéficierez d’une baisse de 18% de vos impôts. D’autres solutions pour défiscaliser consistent à investir dans le cinéma. Il faudra pour cela faire des placements dans les SOFICA à savoir, dans les Sociétés pour le Financement de l’Industrie Cinématographique et Audiovisuelle. Le résultat ? Des baisses d’impôts pouvant atteindre 36% du montant investi.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)