Tous les articles par Black Hat Quebec

Comment choisir un service de fret routier

Fret routier

Il peut y avoir beaucoup de compagnies offrant des services de fret de camionnage (aussi appelé fret routier) à votre disposition sur le marché. Cela ne signifie pas qu’ils vont tous offrir des services égaux à coûts égaux. Il y a plusieurs choses que vous devriez considérer si vous voulez obtenir le meilleur service possible d’une société du camionnage pour votre argent. Ces facteurs comprennent les lieux, l’équipement et les prix des compagnies.

Il peut être préférable de choisir une compagnie de fret routier qui est proche du point de ramassage. Sinon, la société peut ne pas être motivée à la priorité de votre livraison. Il peut attendre jusqu’à ce qu’il ait un camion vide près de l’endroit de collecte. Il est également possible si l’entreprise doit parcourir une distance importante pour ramasser la charge que ce voyage sera reflété dans le prix. Cependant, une entreprise du camionnage à proximité est plus susceptible de vous offrir une livraison plus rapide sans ajouter de coûts extraordinaires.

Continuer la lecture de Comment choisir un service de fret routier

Les règles d’or du tri de déchets domestiques

Aujourd’hui environ 90% des familles ont accès à des poubelles spéciales afin de trier leurs déchets. Lorsqu’on sait que les déchets résidentiels ont doublé en 40 ans, on se dit qu’il s’agit certes d’une excellente nouvelle pour la planète. Mais les résultats pourraient être bien plus bénéfiques si une meilleure pédagogie était établie de la part des institutions publiques afin de nous expliquer comment bien trier ses déchets et comment éviter le gaspillage à la maison! Tous les ans, nous produisons environ 350kg de déchets, et cela peut s’avérer beaucoup plus dans certains pays. Continuer la lecture de Les règles d’or du tri de déchets domestiques

Quelle est la différence entre analogique et numérique?

La principale différence entre les technologies analogiques et numériques est que la technologie analogique enregistre les ondes sonores telle qu’elle, tandis que la technologie numérique convertit les signaux analogiques en séries de chiffres. Lors de la lecture, les chiffres sont convertis en un flux de tension qui se rapproche de l’onde d’origine.

table tournante

La technologie analogique a surtout été utilisée par les pionniers de la musique comme Chuck Berry, Elvis et les Beatles, sur disques vinyles, des 8 pistes et des cassettes. En utilisant les dispositifs numériques d’aujourd’hui, les enregistrements en studio originaux peuvent être nettoyés, remastérisés, et distribués sous forme de fichiers numériques qui sonnent beaucoup mieux que les longs jeux originaux. Bien que les bandes et les disques s’usent à l’usage, un enregistrement numérique sonne exactement le même, peu importe combien de fois il est joué. Il est également facilement copié et déplacé entre les périphériques de stockage.

Continuer la lecture de Quelle est la différence entre analogique et numérique?

Comment survivre à un long vol d’avion

Même si vous voyagez en première classe tout le long du trajet, les vols ‘’long-courriers’’ peuvent être très épuisants pour les voyageurs et ce, tant mentalement que physiquement. En choisissant soigneusement votre itinéraire en faisant en sorte de vous emportiez certains éléments de base, il y a certaines choses qui peuvent rendre le voyage un peu plus facile.

Continuer la lecture de Comment survivre à un long vol d’avion

Le rôle d’un ingénieur de développement de produits

Le rôle d’un ingénieur de développement de produits est de planifier, concevoir et mettre en place de nouveaux produits pour une entreprise. En fait, ces personnes sont souvent les seuls responsables de la plupart des produits vus dans les chaînes de vente au détail à travers le monde. Bien que le type d’industrie et d’entreprise où les ingénieurs en développement de produits travaillent peut varier considérablement, les tâches associées à ce métier sont fondamentalement les mêmes. Parmi les plus communes, ont peut penser aux recherches sur les désirs et les besoins qu’un produit peut combler (étude de marché), la création d’une maquette de produit, tester les prototypes, l’expérimentation avec des possibilités de fabrication et de création de l’emballage du produit.

Pour créer un produit à succès, il est nécessaire pour un ingénieur de développement de produit de réfléchir aux besoins et désirs des clients. Par exemple, s’il travaille pour un fabricant de jouets, il peut effectuer des recherches pour déterminer quels produits se vendent bien et ensuite, projeter des prévisions. Un exemple commun est le suivant : Si des frisbee volants sont très populaires et se vendent biens, il peut décider de créer un nouveau frisbee qui s’allume quand on le lance (cette technique s’appelle l’innovation continue). Comprendre le marché et les désirs et les besoins de l’auditoire cible est essentielle pour le développement d’un produit qui se vendra.

La création d’un prototype du produit est typiquement l’étape suivante du processus. À ce stade, un ingénieur de développement de produits créera un modèle de travail du produit qu’il a l’intention de créer. Dans le cas d’un frisbee qui s’illumine lorsqu’il est lancé, il peut expérimenter différents modèles et techniques d’éclairage, jusqu’à ce qu’il arrive avec un prototype adapté.

Une fois que le premier prototype ait été créé, il sera généralement testé vigoureusement en laboratoire et puis, directement sur le terrain. Puisque cet exemple de produit est orienté vers un public plus jeune, il peut avoir recours à l’aide de plusieurs enfants afin que ceux-ci jouent avec le frisbee pendant les essais. Ensuite, il demandera les commentaires de chaque testeur pour avoir une idée sur les forces et les faiblesses du produit. Si la rétroaction est positive, l’ingénieur de développement de produits passera généralement à l’étape suivante. Si la rétroaction est négative, il aura très probablement à recommencer tout le processus de zéro.

L’étape suivant, celle après que le prototype ait été testé et approuvé, l’ingénieur doit expérimenter avec différentes possibilités de fabrication. Il s’agit principalement de décider les matériaux et les techniques de fabrication à utiliser. Dans la plupart des cas, ces éléments sont déterminés par la rencontre avec d’autres experts et dirigeants d’entreprise. Une fois que tout le monde a conclu un accord, l’actuel procédé de fabrication peut commencer.

En outre, un ingénieur de développement de produits crée souvent également l’emballage du produit. Par exemple, il peut concevoir les couleurs et les images sur l’emballage. Cette pratique est également connue comme l’image de marque et permet de distinguer un produit de la concurrence.

Lorsque l’ingénieur à complété son mandat, celui-ci doit tout de même continuer à offrir de l’aide technique à l’entreprise lorsque celle-ci commence l’étape de mise en marché. De fait, lors de la commercialisation du produit, l’entreprise qui a embauché l’ingénieur peut faire face à de nombreuses interrogations techniques par les utilisateurs du produit. L’ingénieur offrira alors son soutien.

L’invention du bain et de la douche

Depuis que nous sommes de petits enfants, prendre un bain fait partie de notre routine quotidienne : c’est à la fois un moment de confort ainsi qu’un passage obligé afin de purifier notre corps des mauvaises odeurs (à moins que vous soyez plutôt du type douche!). Peu importe qui est l’inventeur de ce magnifique système, il mérite clairement de chaleureuses félicitations! En faisant une recherche sur le web, il devient très difficile d’identifier exactement d’où remonte l’invention du bain. Je tenterai aujourd’hui de naviguer entre les différentes sources pour vous simplifier l’information à ce sujet.

Continuer la lecture de L’invention du bain et de la douche

Les rabais et le Québec

Au Québec comme partout dans le monde, la mentalité des rabais a continué de prendre une importance démesurée dans les dernières années. Avec les jours de solde comme le Boxing Day qui en viennent pratiquement à causer des morts, il faut se poser quelques questions sur la santé mentale de notre société! Heureusement, ce ne sont pas toutes les promotions qui sont gérées avec autant d’agressivité et de réaction publique intense.

Continuer la lecture de Les rabais et le Québec

Zoom sur la géothermie et son futur

La géothermie, c’est un terme que presque tous ont déjà entendu, sans nécessairement être capable de l’expliquer. Cette énergie tirée de la terre a quelque chose de mystérieux, en fait! Même si l’invention de ce système remonte à très longtemps, on ne peut pas dire qu’elle ait pu capitaliser sur l’amour croissant pour les énergies vertes : encore aujourd’hui, son usage reste très limité dans les projets immobiliers, que ce soient pour la construction de maisons résidentielles que pour de plus grands édifices.

Aujourd’hui, démystifions les concepts de base en lien avec la géothermie et voyons dans quels cas celle-ci pourrait s’appliquer de façon rentable.

Géothermie

Comment fonctionne la géothermie?

Le but, comme mentionné brièvement plus tôt, sera d’aller chercher la chaleur présente dans le sol afin de la ramener dans la maison. Celle-ci peut se trouver en surface comme en profondeur!

Il est d’abord possible de capter la chaleur des premiers mètres via l’installation d’une pompe à chaleur géothermique, qui va capter l’énergie du sous-sol pour la redistribuer dans la maison. Elle est reliée à un réseau de tuyaux remplis d’eau, l’eau absorbant assez facilement la chaleur de son environnement. Le premier réseau de tuyaux atteint un échangeur thermique, qui sert à réchauffer l’eau afin de la faire s’évaporer. Le compresseur de la pompe géothermique va alors compresser l’eau évaporée, qui est alors à l’état de gaz, pour la rendre brûlante. Lorsque celle-ci arrive au troisième réseau de tuyaux, il s’effectue un transfert de chaleur qui permet d’alimenter le chauffage. L’eau finit ensuite par se réacheminer au détendeur, qui remet l’eau à l’état liquide… et le cycle recommence alors. Vous aurez compris que le fonctionnement d’un tel système demande un certain niveau d’électricité, tout de même nettement inférieur à celui consommé par la plinthe électrique traditionnelle.

Ensuite, dans certains cas, il est possible de se rendre beaucoup plus profond pour aller chercher des chaleurs beaucoup plus importantes. L’eau qui circulera à ces profondeurs n’aura pas besoin d’être réchauffée puisqu’elle sera suffisamment chaude pour pouvoir transférer sa chaleur. On parle toutefois de profondeurs de presque 2000 mètres! Ces systèmes sont utilisés principalement par les centrales géothermiques, qu’on ne retrouve pas vraiment au Canada.

Quelles sont les économies à aller chercher?

Dans le cas du système géothermique à très basse énergie, soit celui utilisé par le milieu résidentiel, on parlerait d’environ 60% d’économies. Sur une facture d’énergie de 1 300$ par an,  on parle donc de 780$ d’épargné! Lorsque la géothermie remplace également un système de climatisation, car elle permet également d’utiliser le processus inverse, elle est encore plus avantageuse.

Pourquoi ne l’utilise-t-on pas partout?

Analysons les réticences du marché immobilier quant à cette source qui, sur papier, s’annonce aussi prometteuse.

D’abord,  que les coûts reliés à l’installation d’un système de géothermie sont assez imposants : pour une maison, on parle de 25 000$ à 35 000$ (voir la source ici). Les économies d’échelles permettent aux projets immobiliers importants (comme les édifices de condominiums) d’aller chercher des prix plus avantageux, mais cela fait tout de même augmenter de façon importante les prix des projets!

Les avantages ne sont pas encore très bien perçus par les consommateurs. Les acheteurs vont souvent penser au court terme, et parfois avec raison d’ailleurs : comment convaincre de faire un achat qui ne se rembourse que sur une période de 15 ans et plus? Il est clair qu’une maison équipée de la géothermie a une certaine valeur ajoutée, donc qu’elle devrait se revendre plus cher par la suite, mais le transfert de valeur ne se fait pas aussi facilement.

Le futur de la géothermie

La géothermie sera directement liée à l’évolution du prix de l’énergie au fil des prochaines décennies. Les pays où les ressources sont abondantes, comme le Canada, continueront de bouder ce concept au profit d’une énergie peu dispendieuse.

Au contraire, les pays qui dépendent surtout des énergies polluantes et qui voient les réserves naturelles diminuer devront progressivement se tourner vers ce qui est renouvelable. Entre construire des centrales éoliennes peu efficaces pour alimenter les maisons à fort prix ou favoriser l’envol de la géothermie, les gouvernements pourraient considérer que la deuxième option sera plus avantageuse.

Quelques ressources sur les animaux

Les animaux sont une passion pour des millions de gens à travers le monde. Des vidéos de chats mignons sur Youtube jusqu’aux documents exhaustifs sur les chaînes de télévision telles que Canal D (au Québec), on adore se renseigner et s’abreuver de contenu sur ces petites bêtes. Les gens admirent leur beauté, envient leur vie de pachas mais grincent quand même des dents à l’occasion lorsqu’ils perdent le contrôle sur leur attitude.

Pour aider votre quête du savoir éternel, j’ai assemblé une liste de trois ressources qui pourront  vous renseigner au sujet de nos petites bêtes poilues. Ce seront plus précisément deux sites web ainsi qu’un livre.

Le portail des maladies du chat

La santé animale est un sujet particulièrement complexe pour les propriétaires. Après tout, on peine à prendre soin de sa propre santé… imaginez lorsqu’il faut deviner pourquoi notre chat est malade!

Maladiechat.com est un site web qui présente les principales maladies qui peuvent affliger la santé d’un félin. Les fiches informatives sont simplifiées de façon à ce que les utilisateurs n’aient pas à se perdre dans le charabia et elles présentent tout de même l’info essentielle: causes, conséquences, solutions.

Il faut dire que les fiches sont plutôt peu nombreuses jusqu’à présent: on parle de sept maladies qui sont couvertes, dont deux qui sont des maladies transmises du chat jusqu’à l’homme. Il y a un peu de travail à faire au niveau du contenu, mais il est fort probable que le contenu s’étoffe au fil des prochains mois.

L’ode au yorkshire-terrier

Vous connaissez sans aucun doute ce petit chien aux allures de star qui se retrouve si souvent dans le sac à mains des filles de la haute bourgeoisie. Eh bien, le Yorkshire-terrier se retrouve lui aussi avec une plateforme dédiée à sa gloire.

Cette fois-ci, on parle de près de 15 à 20 pages, elles aussi en croissance. On sent vraiment que le contenu du site est personnalisé à la race comme on peut se renseigner sur différentes maladies qui ont tendance à nuire à la vie du yorkie, par exemple les fameuses luxations de la rotules… on vous donne aussi quelques conseils sur la neutralisation des aboiements d’un spécimen (plutôt à leur réduction, il ne faut pas trop rêver), ce qui est quand même plutôt apprécié.

Enfin, vous retrouverez quelques renseignements historiques plutôt intéressants! Saviez-vous que ce chien servait, au 19e siècle, à chasser les rats pour les ouvriers des mines d’Angleterre? On est un peu loin du statut de superstar qu’il arbore aujourd’hui en compagnie de ses maîtresses!

Le guide pour son premier chiot

En conclusion, j’aimerais vous parler du guide « Mon premier chiot: le choisir, le comprendre et l’éduquer », écrit par trois auteurs: Claude Cailloux, Monique Bourdin et Jean-Paul Koumchasky. Publié par TF1 Éditions, c’est un outil assez complet pour ceux qui veulent obtenir une vision d’ensemble des principales choses à savoir pour la personne qui accueille un chiot dans sa maisonnée. Outre le choix de l’animal, l’alimentation et les comportements, il y a aussi une section complète (de plus de 40 pages) sur la communication entre l’homme et le chien… bref, il y a quand même du matériel qui vaut la peine d’être lu là-dedans!

Les 10 meilleurs conseils de pêche pour les débutants

Si vous pensez à essayer votre chance à la pêche, alors vous avez de la chance.

Voici une liste des 10 choses essentielles que les pêcheurs débutants ont besoin de savoir avant de se lancer dans la grande aventure de la pêche.

1. Faites vos recherches

Avant de lancez votre première ligne, assurez-vous que vous avez une idée générale de ce que vous apportez avec vous. Il y a beaucoup de livres de pêche fascinants qui peuvent vous apprendre beaucoup, mais vous mettre en plein milieu de l’action est toujours la meilleure façon d’apprendre.

2. Comprendre les procédures de base

Une fois que vous avez un peu de lecture sous votre ceinture, vous pouvez commencer par compter des compétences de pré-pêche. Familiarisez-vous avec des tâches telles que l’ajout d’appâts de pêche aux hameçons, pratiquer vous à jeter votre ligne dans le vide et faite des nœuds avant que vous ne soyez à la dérive avec le vent dans votre bateau.

3. Choisir le bon équipement pour vous

Les débutants profiteront le plus d’une tige et des bobines qui sont plus simples pour quelqu’un qui commence tout juste ce sport. Les moulinets de pêche ouverte en façade ne sont jamais recommandés pour les débutants. Une simple canne-à-pêche standard sera parfaite pour les débutants.

4. Prenez connaissance des différents appâts

Soyez conscient du type de poisson que vous essayez d’attraper et de quel type d’appât qui les attire. Le poisson-chat, par exemple, répond à chaque appât spécialement conçu pour le poisson-chat ou le foie de poulet, même crue tandis que les poissons brèmes préfèrent les insectes comme les grillons. Le mauvais appât pourrait signifier un voyage de pêche non efficient.

5. L’emplacement est primordial

L’emplacement est sans doute l’élément le plus important afin de faire en sorte que votre voyage de pêche soit un succès. Vous devrez trouver un lac sauvage qui est très calme et où vous savez le genre de poisson qu’il y a. Dans ce lac, vous devrez trouver l’endroit où il y a une souche d’écoulement, car les poissons se tiennent beaucoup dans ces endroits. Il existe de nombreux livres présentant les meilleurs espaces de pêche au Canada et aux États-Unis.

6. Consultez la météo

Un ciel couvert peut conduire à certaines des voyages de pêche les plus réussies. Alors que vous pouvez encore attraper des poissons dans d’autres conditions météorologiques, un ciel couvert s’est avéré être le meilleur. Également, vous devriez toujours commencer votre activité de très de bonheur le matin, de 6h à 9h. C’est les heures où les poissons sont le plus actifs.

7. Apportez des vêtements adéquats

Les bottes de pluie sont presque qu’une obligation pour la pêche. Comme vous serez généralement tenu d’être près de l’eau, des bottes seront bénéfiques pour vous tenir au sec. Aussi, assurez-vous que vous portez des couches que le temps peut changer radicalement jusqu’à l’après-midi. Si vous avez les cheveux longs, c’est une bonne idée que vous portez en arrière dans une queue de cheval.

8. Apportez de la nourriture

Apportez votre lunch et vos collations sur le bateau de pêche car vous pourriez y rester pendant plusieurs heures. Rien de mieux que quelques sandwichs et des croustilles!

9. Apportez de l’insecticide pour les moustiques

Lorsque vous pêcher dans un lac durant le printemps et l’été, il est certain qu’il y aura des milliers de moustiques qui vous tournerons autour. Si vous ne voulez pas vous retrouver avec des dizaines de piqûres, il est préférable que vous apportiez de l’insecticide.

10. Pas d’enfants, pas de soucis

Si vous devez porter constamment une attention aux petits enfants, essayez de ne pas les mettre sur votre voyage de pêche. Afin de ramener votre poisson prisé, vous devez avoir une concentration optimale.